Les ennemis du bois

Avec des maisons, plus confortables, mieux chauffées les insectes à larves xylophages ne cessent de proliférer. On regroupe sous cette appellation les insectes dont la larve se développe dans les interstices du bois et y creuse des galeries : capricorne, lyctus, petite et grosse vrillette…. Leur présence se détecte surtout par les trous de sortie des larves quand elles arrivent au stade adulte.

Lorsqu’il s’agit de termites, il n’y a pas de trous apparents car ceux-ci creusent des galeries dans le bois non visibles. Pour déceler la présence de termites il faut frapper légèrement le support et écouter s’il sonne creux ou non. Si tel est le cas, cela induit la présence de l’insecte.

Ces insectes peuvent être responsables de dégâts importants sur diverses pièces de bois, dont l’épaisseur est suffisante pour le développement des larves, principalement les charpentes, et parfois certains parquets. En revanche, ils attaquent plus rarement les volets, portes ou bardages en bois, plus propices au développement des champignons.

Les champignons sont liés au taux d’humidité, au confinage et à la condensation. Les spores se fixent sur le bois créant des moisissures et de la pourriture (champignons). A l’intérieur des maisons on trouvera plus souvent des champignons lignivores tels que la mérule. A l’extérieur ce sont des champignons lignicoles qui favorisent l’apparition du bleuissement du bois.

Découvrez la solution produit « Xylophène multi-usages »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s