Bois et couleur, les pièges à éviter

Les lasures incolores laissent le ton du bois entièrement apparent en le fonçant très légèrement et s’utilisent sur tous les types d’essences. Mais attention, le fait qu’elles soient incolores laisse passer les rayons ultra-violets du soleil si elles ne sont pas renforcées avec des agents anti uv. Les rayons du soleil sont en effet, facteurs de vieillissement et de délavement prématuré de la couleur d’origine du bois. C’est pour cette raison qu’il grisaille, particulièrement lorsqu’il est exposé au Sud.

Les lasures teintées tons bois, quant à elles, contiennent des pigments colorés. Elles permettent ainsi de renforcer légèrement la teinte originale du matériau, sans pour autant le transformer radicalement ou de changer la teinte initialement plus claire vers une teinte plus foncée. Composées de colorants, elles offrent un atout considérable au bois, puisque celui-ci filtre les rayons UV et protège activement la couleur du bois.

Les lasures opaques colorées dites aussi peinture bois, plus chargées en matière, sont conçues pour changer la teinte du bois. Attention à ne pas confondre une peinture classique avec une lasure opaques pour le bois. Cette dernière laisse apparente la structure du veinage du bois et elle est microporeuse. C’est-à-dire qu’elle laisse respirer le bois. Qualité indispensable pour un matériau vivant qui subit tout au long de l’année des variations dimensionnelles en fonction du taux d’hygrométrie de l’air et de la saison. Ce qui n’est pas le cas d’une peinture classique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s